CEoG Thematic Workshop/Atelier thématique. Accra, Ghana February 2020

Updated: Mar 9, 2020

A full workshop program, slides and material for the macro-modelling workshop can be found at the following link: https://www.africaceog.org/background-papers (only available to network members)


The first CEoG thematic workshop took place from 20-21 February 2020. The objective of the workshop was to convene members of the CEoG network along with members of their staff for a thematic workshop focusing on peer learning around issues of digitization, domestic revenue mobilization, and data skills such as macro-modelling. The workshop was held at the Alisa Hotel, Accra, which is also where Bank staff and participants stayed. The workshop was co-hosted with the Government of Ghana and the economic advisor to the Vice-President, Prof Joe Amoako-Tuffour, who is a member of the CEoG network.


Advisors from 12 other countries attended, each with one member of their staff. These were Angola, CAR, Chad (advisor attended without a staff member), DRC, eSwatini, Guinea, Mali, Mauritius, Senegal, Sierra Leone, and Zambia. The advisors from Rwanda, Nigeria and Sao Tome & Principe were unable to attend but sent staff members to take part in the macro-modelling session and the thematic discussions.


Activities started with an informal welcome dinner on the evening of Wednesday 19th February at the Alisa Hotel. The Ghanaian president's State of the Nation address was scheduled on 20 February, which restricted the participation of some Ghanaian contributors. As a result, the first day focused on network discussions and the second day was dedicated to thematic sessions.


The day began on Thursday 20th with a discussion where members exchanged information about the substance and structure of their roles. Some highlights from the contributions included a discussion of different ways of giving advice. For example, an advisor may be able to use the process of drafting a principal's speech to nudge certain policy ideas. Advisors also highlighted a theme that is likely well-known in the network: "a president has many ears". How should an advisor get the president to listen to them? One thing that is important is that advisors should be able to tell the president the truth. A few key lessons were emphasized in the discussion: know your principal and be a good listener.


The afternoon of Thursday 20th was dedicated to the macro-modelling. It was well attended by all advisors and their staff, who participated in live demonstrations of the World Bank’s MfMod framework. The session was led by Andrew Burns of the World Bank's MTI practice. It involved a detailed introduction to the modelling framework, with advisors and their staff logging in to the World Bank servers to carry out simulations in real time. The four-hour session was just an introduction to the different possibilities. Advisors and their staff are encouraged to continue discussions with the Secretariat on ways to move forward.


The official workshop dinner took place on Thursday 20th. KY Amoako, President of the Africa Centre for Economic Transformation, gave the keynote speech. He discussed his decades-long experience in facilitating economic advice to African leaders, and distilled lessons from his forthcoming book:


1. Policy matters a lot

2. Capacity and institutions are important

3. Ownership comes from the capacity to do analysis and policy

4. Political leadership brings them together



Friday 21st was dedicated to thematic content on “digitization for domestic revenue mobilization”. The day was opened with welcoming remarks from the Ghanaian Minister of Planning, Professor George Gyan-Baffour; the Commissioner General of the Ghana Revenue Authority, Mr. Ammishaddai Owusu-Amoah and the World Bank Country Director, Pierre Laporte. Enthusiastic rountable discussions focused on the themes of "Reaching the Informal Sector Through Digitization", "Digitizing administrations and society for better service delivery and compliance", "Digitization of land and property taxes" and "Taxing the digital economy."


A full program, slides and other material can be found at the following link: https://www.africaceog.org/background-papers


A major goal of the CEoG initiative is to promote peer-learning and the exchange of national and regional best practices amongst advisors. Therefore, most sessions were organized around structured group discussions with inputs from expert resource persons coming from tax administrations in Mauritius and Rwanda, a Ghanaian technology start-up, a legal scholar on land and taxation, and the Africa Tax Administration Forum. Simultaneous interpretation was provided for English and French. At the end of the day, advisors summarized key takeaways for their country, and the CEoG team began the process of designing the next steps of support that the CEoG initiative will offer to network members in terms of macro-modelling support, strategic connections and insights for domestic revenue mobilization and digitization agendas, and continuing to facilitate more general peer-learning and network opportunities for advisors.



** Version française**


Le premier atelier thématique du CEoG a eu lieu du 20 au 21 février 2020. L'objectif de l'atelier était de réunir les membres du réseau CEoG ainsi que les membres de leur personnel pour un atelier thématique axé sur l'apprentissage entre pairs autour des questions de numérisation, de mobilisation des recettes intérieures, et des compétences en matière de données telles que la macro-modélisation. L'atelier a eu lieu à l'hôtel Alisa d'Accra, où se trouvent également le personnel et les participants de la Banque. L'atelier était organisé conjointement avec le gouvernement du Ghana et le conseiller économique du vice-président, le professeur Joe Amoako-Tuffour, qui est membre du réseau CEoG.


Des conseillers de 12 autres pays étaient présents, chacun avec un membre de son personnel. Il s'agissait de l'Angola, de la RCA, du Tchad (un conseiller était présent sans membre du personnel), de la RDC, d'eSwatini, de la Guinée, du Mali, de l'île Maurice, du Sénégal, de la Sierra Leone et de la Zambie. Les conseillers du Rwanda, du Nigéria et de Sao Tomé & Principe n'ont pas pu assister mais ont envoyé des membres du personnel pour participer à la session de macro-modélisation et aux discussions thématiques.


Les activités ont commencé par un dîner de bienvenue informel dans la soirée du mercredi 19 février à l'hôtel Alisa. Le discours du président ghanéen sur l'état de la nation était prévu le 20 février, ce qui a limité la participation de certains contributeurs ghanéens. En conséquence, la première journée a été consacrée aux discussions entre membres du réseau et la deuxième journée a été consacrée aux sessions thématiques.


La journée a commencé le jeudi avec une discussion où les membres ont échangé des informations sur la substance et la structure de leurs rôles. Parmi les points saillants, mentionnons une discussion sur les différentes façons de donner des conseils. Par exemple, on peut être en mesure d'utiliser le processus de rédaction du discours du Président pour pousser certaines idées politiques. On a également souligné un thème qui est probablement bien connu dans le réseau : "un président a de nombreuses oreilles". Comment un conseiller devrait-il amener le président à l’écouter ? Une chose importante est que les conseillers devraient être en mesure de dire la vérité au président. Un autre contributeur mis l'accent sur quelques leçons clés : ‘’connaissez votre principal et soyez un bon auditeur’’

.

L'après-midi du jeudi 20 a été consacré à la macro-modélisation. Il a été bien suivi par tous les conseillers et leur personnel, qui ont participé à des démonstrations en direct du cadre MfMod de la Banque mondiale. La session était dirigée par Andrew Burns du Pratique globale MTI de la Banque mondiale. Il s'agissait d'une introduction détaillée au cadre de modélisation, les conseillers et leur personnel se connectant aux serveurs de la Banque mondiale pour effectuer des simulations en temps réel. La session de quatre heures n'était qu'une introduction aux différentes possibilités. Les conseillers et leur personnel ont été encouragés à poursuivre les discussions avec le Secrétariat sur les moyens d'aller de l'avant. Veuillez envoyer un e-mail à network@africaceog.org si vous êtes intéressé à recevoir plus de matériel du macro-atelier.


Le dîner officiel de l'atelier a eu lieu le jeudi 20. KY Amoako, président du Centre africain pour la transformation économique, a prononcé le discours d'ouverture. Il a discuté de son expérience de plusieurs décennies dans la facilitation des conseils économiques aux dirigeants africains et a distillé les leçons de son prochain livre :

1. La politique compte beaucoup

2. Les capacités et les institutions sont importantes

3. L'appropriation vient de la capacité de faire des analyses et des politiques

4. Le leadership politique les rassemble


Le vendredi 21 a été consacré à un contenu thématique sur la «numérisation pour la mobilisation des recettes intérieures». La journée a été ouverte par les propos de bienvenue du ministre ghanéen du Plan, le professeur George Gyan-Baffour ; le commissaire général de la Ghana Revenue Authority, M. Ammishaddai Owusu-Amoah et le directeur national de la Banque mondiale, Pierre Laporte. Des discussions enthousiastes ont porté sur les thèmes "Atteindre le secteur informel grâce à la numérisation", "Numériser les administrations et la société pour une meilleure prestation de services et une meilleure conformité", "Numérisation des taxes foncières et foncières" et "Taxer l'économie numérique". Mme Gnounka Diouf (conseillère du Sénégal) et Monsieur Mohamed Doumbouya (conseiller de Guinée) partagé leur expérience du pays.


L'un des principaux objectifs de l'initiative CEoG est de promouvoir l'apprentissage entre pairs et l'échange de bonnes pratiques nationales et régionales entre les conseillers. Par conséquent, la plupart des sessions ont été organisées autour de discussions de groupe structurées avec des contributions de personnes ressources expertes provenant des administrations fiscales de Maurice et du Rwanda, d'une start-up ghanéenne de technologie, d'un juriste spécialiste des questions foncières et fiscales et du Forum africain de l'administration fiscale. L'interprétation simultanée a été assurée pour l'anglais et le français. À la fin de la journée, les conseillers ont résumé les principaux points à retenir pour leur pays, et l'équipe du CEoG a commencé le processus de conception des prochaines étapes de soutien que l'initiative du CEoG offrira aux membres du réseau en termes de soutien à la macro-modélisation, de connexions stratégiques et de perspectives pour les programmes de mobilisation des recettes

intérieures et de numérisation et continuer de faciliter l'apprentissage par les pairs et les possibilités de réseautage plus généraux pour les conseillers.





14 views0 comments

© 2020 by African Chief Economists of Government Initiative